lundi 17 novembre 2008

Gears of war 2




Note 19 | 20
Milshake : GOW 1 + Call of Duty + Far cry + Bioshock
Sortie en France : 07 novembre 2008
(07 novembre 2008 aux Etats-Unis)
Développeur : EPIC

Jeux Video.com 19 | 20
Games Kult 8 | 10


Bonsoir les deltas,

Marcus FENIX et sa bande sont de retour encore plus hardcore et violent que sur le 1er opus. Les développeurs ont su tirer partie de cette ambiance qui a fait le succès de GOW1 mais cette fois-ci c'est puissance 10. Tout a été améliorer : décors, des lieux de batailles mémorables,le game-play, ambiance, les caméras et co, GOW 2 est encore mieux ficelé que son prédécesseur. Je suis resté scotché après 10 minutes de jeu, moment ou tout commence, à travers une cinématique monstrueuse. Le scénario n'est pas l'atout phare de ce jeu, il ne l'a d'ailleurs jamais revendiqué, GOW 2 est le jeu FPS du moment grâce entre autre à des cinématiques ou cut -scene très bien réalisée et donnant un dynamisme fou au jeu.

Les Locustes sont toujours là, bien présents enfouis sous terre et préparant l'affrontement final. Je vous assure que vous n'allez pas être déçus, les locustes ont toujours leurs vilaines trognes, de nouvelles hordes font leurs apparitions, des énormes troll locustes lanceur de grenade, des cafards bardé d'explosifs, des montures volantes et terrestre impressionnante. Dans cet opus les locustes ont décidé de faire des prisonniers, ils ne doivent pas avoir le même sens du mot "prisonnier" que les deltas. Cadavres, deltas décapités, lacérés, traumatisés au point de se tirer une bonne balle dans le crâne (demander au Gears Johan LOMU)


Normalement vous devez être derrière le gros monsieur et non l'inverse.


Vos coéquipiers vous couvrent, il vous faudra de temps en temps délogé un locuste avec un bon coup de tronçonneuse

Après 10 minutes d'action entre histoire et tutoriel, au fur et à mesure que vous progressez, c'est à ce moment précis que le jeu prend toute son envergure. Des cut -scene font leurs apparitions mettant en avant l'objectif de votre mission, elles augmentent l'intensité du jeu si présente dans cet opus. Des décors magnifiques, des lumières, une musique, des situations à coupées le souffle, allez juste un petit mot je ne vous dévoile rien : "...imaginez - vous sur un immense char blindé de chez blindé, aux commandes d'une sulfateuse fixée au socle, d'un seul coup, apparaît sur votre droite la réplique parfaite de votre tank mais là ,hélas contrôlé par une multitude de locustes" qui à l'aide de grappins essaie d'accoster sur votre tank. Vous essayer d'en finir avec eux, mais à ce moment précis, il vous faut dégommer le conducteur ennemis, votre cible bouge par le mouvement incessant de l'engin, votre cible est pourtant à porter mais vous n'arrivez pas à faire le point. Ambiance magnifiquement stressante sachant que le temps vous est compté, à l'horizon se dessine un pont sur lequel un seul tank pourra passé, vous l'avez compris en tuant le conducteur, le tank ennemi finira sa course "in the ravin" et vous glorieux, vous traverserez tranquillement pour atteindre l'autre rives..." pas mal non ?




Ce passage n'est rien comparativement à ce que j'ai pu rencontrer après. GOW2 se démarque de ces concurrents par ses situations imprévisibles, rythmé une fois de plus par les cut-scene magnifiques.

Il vous est possible d'exécuter votre ennemi de différentes manières, je ne me suis jamais autant servis de la tronçonneuse que dans cette version, couvert par vos coéquipiers vous pouvez, certes en slalomant entre des rafales de balle, délogé et tronçonné un locuste difficilement accessible. Ci, ce dernier gît sur le sol en ayant encore une once de vie, "ce bâtard servira comme bouclier humain...", cette magnifique phrase n'est pas de moi mais du poète Marcus Phoenix.

Le maniement de MARCUS PHOENIX ne change guère, s'accroupir, zoom, roulade, exploser porte, courir, et CO, se maîtrise rapidement encore un avantage supplémentaire au jeu.

Équipe au complet, ça fait ziiiiziiiirrrr.

Ce jeu ravira tous les amateurs d'action, toute ambiance confondue que vous ayez tripé sur Call of duty, bioshock, Army of two, GOW1,Far Cry forcement cet opus est fait pour vous. Epic Games à placé la barre très haute et à réussis son pari, celui de faire passer GOW1 pour ancêtre du genre remplacer de manière royale par son dauphin nommé GOW2, brutal comme passassions de pouvoir, non ?


Tchao, ah j'oubliais vous avez déjà mangé du ver de terre ?

Underground Marcus FENIX.




http://underground360.blogspot.com

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Saisis de commentaire